La soirée du samedi 24/06

Pour la première fois, Lumières de l'Inde vous propose une soirée consacrée à la musique et à la danse classiques indiennes. L'entrée est gratuite, ne manquez pas cette occasion de découvrir ces arts ancestraux !

19h30 : Récital de musique hindoustanie au sitar

par Arnaud Eurin

Arnaud Eurin

Sitariste français, Arnaud Eurin s’est laissé emporter par son amour pour la musique hindoustanie vers une pratique intensive du sitar et une immersion dans cet univers musical, sous la tutelle de son maître Indrajit Banerjee, originaire de Calcutta.

Cette rencontre lui permit d'appréhender toutes les dimensions de cet art à la fois savant, complexe et néanmoins méditatif, qui se joue en fonction des saisons, des heures de la journée et de l'humeur. Issues des anciens écrits Vedas par transmission orale, les origines de la musique hindoustanie datent de plusieurs siècles avant J-C. Sa forme jouée se doit d'être très fluide pour l'auditeur, caractérisée par une improvisation presque totale mais encadrée par des règles strictes.

Depuis 2006 il perfectionne constamment sa pratique aux cotés de son maître en Inde, aux Etats-Unis et en France.

20h30 : Récital de Bharatanātyam

par Geoffrey Planque

Geoffrey Planque

Diplômé en arts, en théâtre et en sanskrit, Geoffrey Planque se tourne vers le Bharata-Nāṭyam suite à sa rencontre en 2005 avec Kum. Sabine Pandaredattil (Paris, France). C'est auprès d'elle et pendant plusieurs années qu'il est initié aux règles de ce théâtre-dansé muet, alliant la géométrie et la précision des lignes du corps au langage des mains et aux expressions du visage.

Depuis 2009, Geoffrey se rend régulièrement en Inde pour poursuivre des recherches en Esthétique portant sur les théâtres traditionnels et parfaire sa technique de danse, in situ. En 2013, il devient le disciple d'A. Lakshmana Swami, figure masculine du Bharata-Nāṭyam à Chennai. Geoffrey s'est produit en Europe et en Inde, en tant que soliste ou prenant part à des performances de groupe.

Désireux de partager ses recherches, il a imaginé un laboratoire de recherche digital, akṣalab, dédié aux arts de la scène indienne (2005).

Il enseigne actuellement la danse au sein de l'association Lumières de l'Inde où il s'intéresse aux danses régionales/folkloriques indiennes comme le Bhangra (Punjab) ou la danse Kalbelya des gitans du Rajasthan.